Pourquoi je n'oublierai jamais mon voyage aux Émirats Arabes Unis

Chacun de nous sait que les Émirats Arabes Unis, désignés parfois avec le sigle EAU, font partie des principaux pays exportateurs de pétrole. Mais au-delà de la richesse et du luxe qu'ils inspirent, il y a de quoi y vivre un dépaysement total, écartelé entre un modernisme poussé à l'extrême et une culture traditionnelle intelligemment préservée. Voilà pourquoi je vous propose un post sur ce pays hors du commun que nous avons découverts avec les amis de tous voyageurs.


Les EAU constituent un état fédéral, localisé au Moyen-Orient entre le golfe d'Oman et le golfe Persique. Les sept émirats qui le constituent sont Abou Dabi, Dubaï, Charjah, Oumm al Qaïwaïn, Ajman, Ras el Khaïmah et Fujaïrah. Enrichis par l'or noir, ces derniers tendent cependant à réduire la dépendance de leur économie envers les hydrocarbures. C'est ainsi qu'ils développent d'autres secteurs d'activité, comme le tourisme en particulier.

Pour pouvoir se rendre dans cet état, les conditions d'obtention d'un visa sont différentes, selon le pays où a été émis le passeport avec lequel on souhaite s'y rendre. Dans le cas de certains pays, un visa de 30 jours est automatiquement délivré à l'arrivée. Pour ma part, mon passeport français m'a valu un visa à l'arrivée de 90 jours, à entrées multiples, valable pendant 6 mois. Pour d'autres pays, un passeport préétabli devra être obtenu avant le départ, pour une ou plusieurs entrées et une période de 30 ou 90 jours. Les formalités d'obtention exigent des documents dont, au moins, une photographie du demandeur, une copie du passeport, le formulaire de demande et la copie du billet Emirates. Pour en savoir plus, vous pouvez visiter cette page de l'agence spécialisée Action Visas : https://www.action-visas.com/visa/Bahrein-eVisa

Une fois le visa obtenu, ce sésame donne accès à un territoire dont les trésors sont aussi multiples que variés. Le plus difficile, pour moi, a été d'en effectuer une sélection. J'ai choisi de varier les genres. C'est ainsi que, pour le côté culturel, j'ai retenu la destination d'Abu Dhabi dont la mosquée Cheikh Zayed compte parmi les plus grandes au monde. Celle-ci présente l'énorme avantage d'être ouverte à la visite des non musulmans. C'est un chef d'œuvre architectural à ne pas manquer. Dans le même émirat et un tout autre registre, j'ai pratiqué un peu de sport mécanique, de la conduite hors route dans le désert d'Al Khatim aux paysages lunaires saisissants. Puis, à Dubaï, c'est le Burj Khalifa qui m'a attiré : avec ses 828 mètres, il est la tour la plus haute au monde que l'homme n'ait jamais construite ! Même si l'on ne peut pas visiter le 160ème et dernier étage de ce building, il est en revanche possible d'accéder aux 125ème et 148ème étages et de profiter alors d'un point de vue incroyable ! Une expérience que je ne risque pas d'oublier… Ensuite, je me suis dit que je n'allais pas quitter Dubaï sans me rendre au Dubaï Mall, dont le luxe et les attractions méritent le détour. Déployé sur 800 000 m² de surface, il m'a fallu plus de trois heures pour en parcourir les allées. Les boutiques, l'aquarium sur trois étages, la fontaine cascade ou encore la patinoire, rien ne m'a échappé !

Même si Abu Dhabi et Dubaï sont les émirats les plus puissants, je n'ai pas voulu en rester là. J'ai rejoint Fujaïrah, après avoir traversé les Hajar Mountains aux allures surréalistes. Cet émirat se distingue des autres par son côté beaucoup moins touristique et cosmopolite. J'y est découvert une pratique traditionnelle : le bullfighting. Il s'agit de combats de taureaux auxquels assistent petits et grands. Voilà de quoi passer un moment franchement dépaysant. Et pour clore mon séjour à Fujaïrah, j'ai visité le village d'Al Bidiya, considéré comme l'un des plus anciens de la péninsule arabique. Je me suis trouvé immergé dans le mode de vie local, en total contraste avec celui de Dubaï.

Vous l'avez certainement compris : j'ai été littéralement séduit par les EAU. Mais ce voyage inoubliable aura aussi pesé lourd dans mes finances, car la vie, là-bas, est loin d'être donnée…


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/10/2012