Treks sur les volcans

L'Indonésie est un archipel d'îles volcaniques. Il y a environ 150 volcans dans le pays, dont la majorité est active. C'est donc naturellement qu'après ces deux jours de repos à Surabaya, nous commencons la découverte du pays par l'ascension de deux volcans: le Mt Bromo puis le Mt Ijen.

dsc09778-1.jpg

Les deux volcans se situent dans l'Est de Java. 

Map of Ijen - Bromo

Le Mont Bromo

Le Mt Bromo se trouve à 4h de route de Surabaya. Nous prenons d'abord un bus local de Surabaya à Probbolingo. On est extrêmement entassés (ce n'est pas 2x2 sièges par rangée, mais 2x3 sièges; en plus, tout le couloir est occupé par des gens debout), il n'y a pas la clim, dehors il fait plus de 30°C, on a bien chaud.

dsc09738.jpg

A Probolingo, nous prenons un mini-bus qui nous emmène jusqu'au village au pied du volcan: Cemoro Lawang. Il est 19h quand nous arrivons. Il fait nuit depuis plus d'une heure. Le village nous semble très désert. Pourtant, le Mt Bromo est censé être un des endroits les plus touristiques d'Indonésie. On trouve un petit hôtel, puis après un dîner accompagné de deux Indonésiens rencontrés dans le bus, nous nous couchons tôt. Demain, on se lève tôt!

Le réveil sonne à 3h du matin. On se prépare rapidement puis on part. On nous a dit qu'il faut à peu près deux heures de marche pour arriver au point de vue sur le volcan. On suit la route un moment où des Jeeps qui emmènent des touristes passent à côté de nous. Puis on prend un petit sentier qui monte au sommet. Il n'y a plus beaucoup de monde, on se demande même si on ne sera que quelques unes au sommet. Mais non, loin de là! On quitte le sentier et on retrouve une route, qu'on n'avait pas encore vue, et ce sont des centaines de jeeps qui sont déjà là. Il y a un monde impressionnant, 90% d'Indonésiens. Cinq minutes plus tard on arrive au belvédère où s'agglutinent et se serrent des centaines de personnes qui attendent le lever du soleil.

dsc09758.jpg

Des jeunes indonésiens, qui sont partis vers minuit de chez eux en voiture, sont tout contents de prendre des photos avec nous. On se prend au jeu et faisons des dizaines de photos avec eux et leurs amis.

dsc09765.jpg

Finalement, la lumière orangée du soleil fait son apparition. Tout le monde applaudit et pousse des cris de joie! Malheureusement, le ciel est couvert et le sommet du volcan ne rougit pas comme nous l'espérions. Dommage! Le paysage qui s'offre à nous reste incroyable.

dsc09778.jpg

dsc09792.jpg

Nous redescendons à pied par le même chemin qu'à la montée. Comme nous étions arrivés de nuit la veille et que nous sommes montés aussi de nuit, nous découvrons ce paysage en même temps que la lumière du jour arrive et que la brume se lève.

dsc09794.jpg

dsc09802.jpg

Une fois en bas, on se dirige vers le volcan. Nous avons quelques petits kilomètres à effectuer avant d'arriver à la base du volcan où se pressent déjà toutes les jeeps. 

dsc09804.jpg

dsc09805.jpg

dsc09809.jpg

On rejoint donc la foule et montons avec tout ce monde au cratère. 

dsc09823.jpg

Ca fume là dedans!!

dsc09828.jpg

Anatole recoit des pouvoirs magiques des dieux du volcan.


Nous rentrons ensuite tranquillement au village, préparons nos sacs et vers 10h du matin, nous sommes déjà sur la route en direction du prochain volcan: le Mt Ijen. Nous pensions prendre les transports en commun, mais on se rend vite compte que le réseau de bus pour relier les villages est très peu développé. Ce n'est plus la Chine! La plupart des Indonésiens a un scooter, donc plus besoin de bus! Par contre, tous les lieux touristiques sont très bien desservis par des mini bus touristiques. C'est plus simple  mais aussi plus cher. 

Le Mont Ijen

C'est donc avec 2 Anglais et 2 Polonais que nous faisons la route en direction du Mt Ijen. Nous arrivons vers 17h au village de Sempol. Nous n'avons pas le choix de l'hôtel, nous suivons les autres du mini bus qui ont pris un tour organisé (transport + hôtel). Nous sommes au milieu des plantations de café.

dsc09862.jpg

dsc09861.jpg

Avant que la nuit tombe, nous avons tout juste le temps de faire un petit tour dans le village voisin. Et quelle surprise! Les habitants sont extrêmement contents de nous voir (tous les touristes restent normalement à l'hôtel), les enfants jouent avec nous et sont ravis qu'on les prenne en photo. 

dsc09847.jpg

dsc09851.jpg

dsc09858.jpg

Les rues sont très jolies avec des petites maisonnettes et de beaux jardins.

dsc09860.jpg

Malheureusement, il n'y a pas de petits restaurants pour manger au village et nous sommes obligés de manger à l'hôtel. Un menu "buffet" pour 50 000 roupies par personne. C'est très cher, pas terrible et ce n'est en fait pas du tout un buffet.

On se couche tôt, fatigués après s'être levés aussi tôt. Et le lendemain, nous avons encore droit à un réveil très matinal avec un départ à 4h....

Lorsqu'on se lève, il pluvine. On espère que ca ne va pas durer. Il nous faut une heure de voiture pour arriver au départ du trek. On part de nuit, sous la pluie. A mi-chemin, un des ouvriers qui travaillent dans la mine de soufre du volcan nous accompagne jusqu'au cratère. 

dsc09867.jpg

Arrivés en haut la vue est bouchée par les nuages. On appercoit quand même en-dessous de nous, la mine de soufre qui est exploitée par le villageois depuis près d'un siècle. 

dsc09882.jpg

Plusieurs touristes commencent à descendre vers la mine. Nous hésitons un moment, puis finalement nous suivons le mineur qui nous a accompagné jusqu'au sommet. Le chemin pour descendre jusqu'à la mine est étroit, raide et glissant. Nous croisons les mineurs qui remontent portant sur les épaules des lourds paniers à balancier contenant le minerai.  On apprend qu'ils portent jusqu'à 90kg sur leurs épaules!

dsc09898.jpg

Nous continuons à descendre dans le cratère. La fumée nous pique de plus en plus la gorge et les yeux. Au niveau de la mine, un touriste allemand nous annonce " Welcome to Hell" (Bienvenus en enfer) et nous comprenons vite pourquoi. Notre mineur veut nous accompagner près du lac. Nous passons à côté des mineurs et soudain le vent tourne et nous nous trouvons dans les vapeurs qui sortent de la mine. Nous ne voyons pas à plus de 5cm devant nous, la fumée nous pique les yeux et la gorge, c'est horrible. Des mineurs nous prennent par le bras et nous font sortir de la fumée.

dsc09900.jpg

Nous comprenons encore mieux ce que vivent ces pauvres mineurs. Un seul d'entre eux porte un masque à gaz pour se protéger. 

dsc09904.jpg

Tous ces mineurs travaillent dans des conditions déplorables:  un simple chiffon pour se protéger des fumées sulfureuses, des tongs ou des bottes au pied, pas de gants, et des kilomètres à parcourir chaque jour sous la pluie ou au soleil, tout ça pour un misérable salaire (85 euros par mois environ). Leurs conditions de travail n'ont pas évolué depuis que l'exploitation de la mine a commencé au début des années 1910, il y a plus d´un siècle.  Leur espérance de vie ne dépasse pas 50 ans. Certains mineurs que nous croisons nous semblent vraiment faibles. On les entend tousser, souffler à chaque pas. Leur chargement est moins important que leurs collègues. On sent que ce travail les a détruits. 

dsc09899.jpg

dsc09911.jpg

Et pourtant, tous les mineurs que nous rencontrons nous offre un grand sourire et on les entend à plusieurs reprises rire ou chanter. Certains échangent quelques mots d'anglais et l'un d'eux nous parle même un peu en francais! 

dsc09895.jpg

En échange de leur sourire, nous leur donnons quelques biscuits et un peu de thé pour leur redonner du courage et de l'énergie. Un paquet de biscuits (moins d'un euro) est équivalent à un cinquième de leur salaire journalier.

dsc09919.jpg

dsc09925.jpg

Lorsque nous remontons sur les flancs du cratère, nous avons de la chance, car le temps s'est dégagé et nous pouvons maintenant admirer la magnifique vue sur le lac émeraude.

dsc09915.jpg

dsc09913.jpg

dsc09916.jpg

Il est l'heure de redescendre. Le mini bus repart à 8h30 pour nous déposer au ferry qui part vers Bali. La rencontre avec les mineurs dans ce cadre magnifique nous a bien remués et nous en garderons un souvenir pendant longtemps. 

dsc09923.jpg

Commentaires (1)

1. Sylvain 10/08/2013

Magnifiques photos!

Ajouter un commentaire