Trek au Rinjani

Le Rinjani, avec ses 3727m, est le plus haut volcan de Lombok et le deuxième d'Indonésie. Du sommet, la vue sur toute l'île est époustouflante.

dsc00448-1.jpg

L'ascension du volcan, qui se fait en 2, 3 ou 4 jours, est une des excursions les plus touristiques de Lombok et même d'Indonésie. Les touristes passent généralement par des agences qui organisent des tours avec transport, matériel, guide, porteurs, nourriture (à partir de 90 euros par personne). Mais, on préfère y aller par nos propres moyens. A partir de Kuta, nous devons rejoindre le village au pied du volcan, Sembalun Lawang. Bien sûr, il n'y a pas de bus directs. Nous enchaînons les mini-bus locaux (bémos), et au bout de 6h et 6 différents bémos, nous arrivons à destination!

dsc00315-1.jpg

rinjani2.jpg

De kuta au Rinjani en bus

Le temps est nuageux, le volcan se cache, nous ne pouvons pas l'appercevoir. Il nous reste assez de temps pour s'organiser pour le lendemain.

Le village est très calme, il n'y a pas de touristes, à part un petit groupe d'Indonésiens. Les tours organisés logent les personnes dans un autre village, à une trentaine de kilomètres de là, Senaru. On se renseigne au bureau du parc: les touristes étrangers ne peuvent pas faire l'ascension seuls. Nous devons donc partir avec soit un guide, soit un porteur. On décide de prendre un guide, qui coûte légérement plus cher qu'un porteur. On pense que le guide nous donnera des informations sur le volcan et nous pouvons porter nous-mêmes nos affaires.

rinjani.jpgNotre itinéraire

Notre guide, Wawan, a 23 ans et vient du village. On se donne rendez-vous le lendemain à 7h pour le départ. 

dsc00341.jpg

Le lendemain matin, nous découvrons le volcan qui se trouve au-dessus de nos têtes. Le temps est tout dégagé, c'est superbe. On retrouve Wawan, et on commence notre marche vers le camp de base.

dsc00348.jpg

dsc00347.jpg
Durant les 2 ou 3 premières heures, nous marchons sur un sentier valloné. On fait des kilomètres mais pas beaucoup de dénivelée. Finalemnent notre guide n'est pas du tout loquace. On aurait mieux fait de prendre un porteur!

Puis, arrivés au pied du volcan, le sentier devient très raide. Nous avons 1400m de dénivelée à monter. Les nuages sont déjà de retour, nous montons dans la brume, d'un bon pas. Notre guide n'arrive pas à suivre, nous décidons de le retrouver au camp de base.

dsc00358.jpg
A 13h, nous arrivons au camp de base. Nous avons mis un peu plus de 5h, à la place des 8h prévues. La vue est toute bouchée. On monte la tente et un moment après Wawan arrive.

dsc00362.jpg
Nous souhaitons profiter de l'après-midi pour descendre au lac et aux hot springs qui se trouvent à 2 ou 3 heures de marche. Malheureusement, au bout d'une demie-heure, la pluie se met à tomber. On fait demi-tour pour rentrer à la tente. On passe les heures suivantes dans la tente en attendant que la pluie cesse. 

dsc00370.jpg

Ici, notre guide avec 3 autres Indonésiens. Il faut savoir que notre guide est monté sans tente. Il dort donc avec trois autres gars rencontrés au camp. Sympas les gars!! 

Vers 17h, le ciel se dégage. Nous pouvons enfin admirer le paysage magnifique qui s'offre à nous.
dsc00377-1.jpg

dsc00390-1.jpg
Entre temps, beaucoup de personnes sont arrivées, il y a foule au camp de base! La majorité est indonésienne. Ce sont des jeunes en vacances. Ils chantent, jouent de la guitare, ils mettent l'ambiance. Un seul bémol, le camp est sale, il y a des déchets partout, c'est vraiment triste.

dsc00376.jpg

Nous préparons notre dîner, en utilisant notre réchaud en mode essence. Ce n'est que la 2ème fois du tour du monde que nous l'utilisons avec l'essence, normalement nous utilisons du gaz.

dsc00375-1.jpg

Le coucher du soleil est bien sympathique!

dsc00400.jpg
A 19h, nous sommes couchés, car nous nous levons à 3h30 du matin. Tout le monde est déjà parti depuis une heure ou une demie-heure. Notre guide dort, nous partons sans lui (paradoxalement, nous avons le droit de monter sans guide. sinon il faut payer une journée supplémentaire. On a du mal à comprendre l'intérêt du guide).

La nuit est très claire et étoilée. Sans nos gros sacs, nous nous sentons légers et avons vite fait de rattrapper les autres marcheurs partis devant. Au bout de 2h de marche et 1100m de dénivelée, nous sommes déjà au sommet. Le jour n'est pas encore levé. Heureusement que nous n'avons pas écouté notre guide qui nous suggérait de partir à 2h30 ou 3h avec les autres marcheurs!

dsc00405.jpg

Anatole au sommet

Il fait très froid au sommet, on attend avec impatience le soleil! Doucement, le jour se lève. Les couleurs du ciel sont magnifiques. Puis petit à petit, nous découvrons les paysages autour de nous: on a une vue à 360° sur toute l'île, sur le cratère et son lac, c'est splendide!

dsc00408.jpg

dsc00412.jpg

L'ombre du volcan en pyramide

dsc00429.jpg

dsc00420.jpg

On reste un moment au sommet à admirer la vue, puis nous redescendons au camp où nous attend notre guide.

dsc00438-1.jpg

dsc00456.jpg

dsc00457.jpg

On plie la tente, range les sacs, et nous sommes repartis pour la longue descente. Et longue elle l'est! nous mettons 4h pour rejoindre le village, en marchant bien vite. Nous sommes contents de poser les sacs en arrivant!

Mais nous ne sommes pas au bout de nos efforts! Nous souhaitons partir de suite et rejoindre la ville de Mataram, pour prendre le ferry pour Bali le lendemain. Nous demandons à notre hôtel, et le garcon, très gentil, nous informe que sa mère va aussi à Mataram cette après-midi en bus, nous n'avons qu'à la suivre. parfait! Peu de temps après le bus vient nous chercher. C'est un très vieux bus, avec une vingtaine de femmes du village qui descendent de la vallée pour vendre quelques légumes ou acheter d'autres provisions. On a l'impression de faire partie d'une véritable expédition. Cette premier partie du voyage se passe très bien. On rejoint l'axe principal de l'île. Nous n'avons plus qu'à attendre le deuxième bus qui nous emmène à Mataram. Une demi-heure après, nous attendons toujours. Des bus passent, mais ils sont plein à craquer. Finalement, plus tard, un bus presque vide s'arrête.

rinjani3.jpg
Lorsque nous arrivons à Mataram, il fait déjà nuit. Notre bus nous dépose en dehors de la ville, et il n'y a plus de transport public (d'après ce que l'on nous dit). Nous montons donc sur deux moto-taxis pour rejoindre le centre. Avec les gros sacs, c'est assez floklo, surtout qu'il pleut! tout se passe bien pour rejoindre le centre, mais au moment de trouver l'hôtel ca se complique... Mon scooter perd celui d'Anatole et ne connait pas l'hôtel. Du coup, nous passons une heure à tourner dans le même quartier à la recherche d'Anatole et de l'hôtel. Finalement, après avoir demandé à plusieurs reprises le chemin, un autre hôtel réussit à nous indiquer la bonne direction. Je retrouve avec beaucoup de soulagements Anatole qui se faisait aussi du soucis! Et le comble, l'hôtel où nous voulions nous arrêter est complet.

Il est 20h30, on commence à être très fatigués, sachant que le matin nous nous sommes levés à 3h pour faire l'ascension du volcan!!
On continue à pied notre recherche d'hôtels. Les trois prochains sont eux aussi complets, mais dans le quatrième il y a une chambre de libre. Hurray!! On s'installe vite puis allons dîner dans les environs.

Quelle journée!

Ajouter un commentaire