Derniers jours Indonésiens à Yogyakarta

Nous quittons Bali, ses jolies plages, ses magnifiques fonds marins, pour revenir sur l'île de Java, à Yogyakarta (Jogja), cette fois-ci. Durant les cinq jours à Jogja, nous allons découvrir cette jolie ville culturelle et animée. 

dsc00693-1.jpg

Le trajet de Bali à Yogyakarta est assez épuisant. Nous prenons d'abord un bus local pour rejoindre le ferry. La traversée entre les deux îles est longue pour la petite distance à effectuer. Arrivés sur Java, vers 17h, nous passons par une agence qui nous propose un bus direct pour Yogyakarta. Le bus arrive à 20h. Il est plutôt confortable, avec la clim et les sièges inclinables. Nous nous arrêtons deux heures plus tard pour le dîner (compris dans le prix du billet).

dsc00630.jpg

Nous dormons relativement bien durant la nuit. Mais, nous n'arrivons pas à 7h du matin, comme on nous l'avait annoncé. A midi (déjà 14h de bus), le bus arrive à son terminal à la ville de Solo. On n'est pas à Yogyakarta! On n'a pas le choix, on descend du bus et nous en prenons un deuxième pour rejoindre Yogyakarta. On arrive enfin trois heures plus tard, après 24h de trajet.

dsc00632.jpg

Fatiguée du voyage...

On prend un taxi et on rencontre Aïk, notre hôte pour ces prochains jours. Nous avons rencontré Aïk sur couchsurfing. Aïk a 40 ans et travaille pour des ONG. Dans son temps libre, il s'occupe de ses figuiers qu'il fait pousser sur sa terrasse. Aïk est marié et a deux petites filles de 5 et 7 ans. La plus grande est handicapée, elle ne parle pas, mais elle rigole tout le temps, ce qui met de bonne humeur. Nous ne verrons pas souvent sa femme pendant ces jours chez eux, car sa mère est malade à l'hôpital.

La ville de yogyakarta se situe au centre de l'île de Java. Connue comme centre de l'art classique javanais et de la culture traditionnelle, c'est une destination touristique populaire.

map1.png

Nous visitons donc les principales attractions touristiques telles que le palais du sultan, le Kraton. Véritable ville dans la ville, le kraton est un quartier historique que nous découvrons à pied. AU centre du Kraton se trouve le palais du sultan bâti autour des années 1755. C'est un ensemble de cours et de pavillons qui font office de musée. On est un peu decus de la visite, peut-être qu'on s'attendait à quelque chose de plus majestueux, et surtout il n'y a pas d'explication en anglais.

dsc00852.jpg

Le reste du kraton nous séduit d'avantage. C'est très agréable de se balader dans les petites ruelles très calmes, loin de l'agitation de la ville.

dsc00654.jpg

On visite aussi le Taman Sari, ancien palais de détente de de méditation, appelé aussi le Château d'eau. C'est un ensemble de bassins qui servaient autrefois à la famille du sultan pour se détendre.

dsc00663.jpg

dsc00659-1.jpg

dsc00666.jpg

Plus loin, nous découvrons l'art javanais: la fabrication de marionnette et le batik, une technique très particulière d'impression des tissus.

dsc00678-1.jpg

La fabrication de marionnette 

dsc00683.jpg

dsc00684.jpg

dsc00687.jpg

Le batik

Accompagnés d'Aïk, de sa fille et d'un ami à lui, nous visitons une autre partie de la ville en scooter. Les transports en publiques étant mal dévoloppés et la circulation étant assez mauvaise, le scooter est le moyen de transport le plus efficace.

Sinon, quand on a le temps il y a aussi les pousses-pousses!

dsc00861.jpg

dsc00648.jpg

ou en calèche!

dsc00645.jpg

Nous nous rendons à la chocolaterie Monggo, crée par un Belge en 2001. On goûte le chocolat au piment, pas mauvais, mais ca ne vaut pas le chocolat Suisse ou Francais.

dsc00637.jpg

dsc00638.jpg

Avec Aïk et sa fille à la chocolaterie

A Imogiri, à une vingtaine de kilomètres de Jogja, nous visitons un temple où se trouvent les tombeaux des sultans. C'est un lieu très sacré et aussi un lieu de pèlerinage. Pour rentrer, nous devons nous vêtir du costume traditionnel.

dsc00714-1.jpg

Il y a très peu d'étrangers sur le site, les Indonésiens sont donc ravis de faire des photos avec nous.

dsc00709.jpg

Nous poursuivons notre visite dans un petit village où se trouvent de nombreux ateliers de Batik. Nous nous arrêtons à l'un d'eux, tenu par un ami d'Aïk, très sympathique. Il nous offre le thé et nous explique le procédé en détail. L'idée est de dessiner en "négatif" à la cire les motifs sur du tissu. Puis d´imbiber le tissu de colorant. Et on recommence pour chaque couleur, un travail de fou!

dsc00721.jpg

De retour à Jogja, nous assistons au vernissage d'une exposition d'art, dont le thème principal est celui de la mer. Les oeuvres présentées sont très variées: sculptures, peintures, films, maquettes, photographies. C'est super intéressant.

dsc00726.jpg

La voiture - bateau

dsc00734-1.jpg

A la recherche des morpions

dsc00736.jpg

Une plage

Le soir venu, nous mangeons généralement dehors. Un soir, nous préparons cependant le dîner chez Aïk: ratatouille, spaghettis et salade de fruits.

dsc00748-1.jpg

dsc00749.jpg

Nous sommes contents de partager cette nouvelle expérience avec des locaux, dans un quartier non-touristique. Toute la famille habite une petite maison, à 5km du centre ville. C'est un quartier très tranquille, on a l'impression d'être dans un village. Les voisins sont très souriants et très surpris de voir des étrangers dans le coin. Plusieurs mosquées se trouvent dans les environs, nous nous réveillons tous les jours â 4h, avec l'appel à la prière.

Un autre soir, nous goûtons aux spécialités locales dans les rues de Jogja.

dsc00702.jpg

Yogyakarta est vraiment une ville très sympa, on comprend pourquoi c'est touristique. D'autant plus que les environs valent aussi le coup d'oeil.

Commentaires (1)

1. Clari & Pierro (site web) 12/07/2013

Hey les voyageurs! c'est le premier commentaire, mais on vous suit aussi tous les jours... jolie les costumes traditionnels, vous les avez pas gardé?! on etait a Squaw aujourd'hui.. faudra revenir en hiver! Gnarrrrrr...

Ajouter un commentaire