Amed

Nous revenons à sur Bali pour se poser à Amed. Un village tout à fait à l'Ouest de l'île.

dsc00592.jpg

Après une petite journée de transport avec: un chauffeur sympa, un bateau qui tangue, un régime de bananes et un américain bien cool, nous arrivons à Amed. La zone touristique s'étend sur des kilomètres le long de la route principale. On s'arrête au centre et on prend le premier hôtel avec Wifi (pour le blog), où le gérant parle très bien français.

dsc00504.jpg

On a choisi au hasard, quelle chance on a eu! Le premier soir le patron de l’hôtel tape à notre porte: "mon cousin fait la cérémonie des 3 mois de sa fille demain, si vous voulez vous êtes invités. -Super on viendra. -ça commence à 3h du matin, on tue le cochon." On se réveille à 3h. C'est vraiment difficile. Mais on finit par se bouger. A la salle communale il y a une bonne trentaine de personnes et 3 cochons qui attendent de se faire tuer. Ils sont bâillonnés et donc leur abattage se fait sans cri.

On est accueilli par le père de la petite.

dsc00533.jpg

Puis tout se met en place. Les poils des cochons sont brûlés à l'essence. Puis 2 cochons sont débités en petits morceaux.

dsc00515-2.jpg

L'autre se fait empaler sur une énorme pique, et tournez brochettes.

dsc00532.jpg

D'ailleurs nous sommes assignés à la fabrication des brochettes. Il faut remarquer que Sophie est la seule fille dans le groupe. Les femmes viennent normalement pour le deuxième repas. On nous amène des gros plateaux de viandes marinées. Les locaux nous montrent comment faire: un bout graisse peau / viande /graisse peau / viande. Et surtout avec la main droite!

dsc00527.jpg

dsc00535.jpg

La marinade est super épicée, on aura les doigts qui brûlent toute la matinée. Après 20 minutes d'embrochettage, les premières fabrications reviennent cuites: "mangez, mangez!" Il est 4h30, c'est parti pour les brochettes de cochons! Mais elles sont bonnes et on a mangé du sucré en arrivant il y a 1h. Une fois toutes les brochettes prêtes on refait un tour: fabrication de la saucisses, rôtissage du troisième porc, cuissons de diverses choses. On rejoint Wayan pour des papillotes de boudins/tripes.

dsc00538-1.jpgA gauche Wayan, notre "tuteur"

Puis on emballe toutes les brochettes qui seront données en cadeaux. A 7h tout est prêt. On quitte la salle communale pour se rafraichir avant le repas. Quand on revient on a la chance de manger avec le père de la petite et notre hôte. On se régale avec le riz, les brochettes, les parties grasses du cochon. Et en 15 minutes tout le monde repart, c'est rapide!!!

dsc00539.jpg

dsc00547-1.jpg

Pendant la journée tout le monde fait ce qu'il a faire et le soir on retrouve les plus fêtards, à coté du lieu de crémation (!) pour boire un coup. On rigole bien, le groupe est tres sympa et moqueurs. Mais vers 20h on est trop claqué: dodo!

dsc00589.jpg

dsc00590.jpg

Déguisé en balinais, j'ai même du échanger mon T-shirt contre celui d'un local :-)

Sinon pendant les journées on sort les masques et les tubas. Pour la première sortie dans l'eau on reste pas loin de l'hotel. Le corail n'est pas aussi coloré que les autres fois, mais on voit deux tortues de mer! La première doit faire un peu plus de 50cm. Au bout de 2 minutes elle en a marre et on la voit disparaître au loin. La deuxième faire près d'un mètre! Là on reste à au moins 3 metres d'elle et on la suit pendant un bon quart d'heure.


snorkeling-in-bonaire-webers-joy-sea-turtle.jpg

(La photo n'est pas de nous)

dsc00508.jpg

Sophie imite la tortue pour la postérité


Pour les deux autres sorties masque tuba, on va regarder une épave de bateau échoué, malheureusement on ne voit pas à plus d'un mètre. Par contre la dernière sortie à Amed nous a permis de voir des énormes coraux-tables de plus de 3m de diamètres, et un corail rouge que nous n'avions pas encore vu.

ffs-table-top.jpg

dsc00594-1.jpg

images.jpeg

On refait un tour dans les rizières, c'est aussi un spectacle dont on ne se lasse pas. On croise un sympathique couple Belgeo-paraguayen.qui a aussi pour projet de partir en tour du monde. Bonnne chance à eux pour ce beau projet.

dsc00572.jpg

dsc00569.jpg

dsc00561.jpg


Enfin le dernier soir sur Amed on retrouve Cedric et Marine. Nous les avions rencontrés pendant le vol entre le Chili et la Nouvelle-Zélande. Et 7 mois plus tard Sophie s’aperçoit sur leur blog qu'on est dans la même ville. On se fait un super dîner à nous raconter nos impressions et nos aventures. Eux rentrent dans une semaine. Bon courage pour la reprise!

dsc00606-1.jpg



Enfin nous ne pouvons partir de Bali sans faire un tour dans la réserve naturelle de Mejangan tout à l'est de l’île.  On fait la traversée en bus public. On s’arrête dans le "village" d'ou partent les bateaux pour la réserve.  Humm... pas de bol c'est pas un village...  Il n'y a que 3 bouibouis pour manger, 2 petites boutiques et 1 bureau de renseignement. J'ai pas vraiment envie de reprendre le bus pour une plus grande ville, même à 15 minutes de trajet.

dscn0122-1.jpg

Heureusement le garde du parc nous propose spontanément de dormir dans son bureau. Nickel, j'imagine déjà passer la nuit dans cet endroit juste pour nous. A 17h on mange dans un bouiboui qui va fermer, un tour sur le ponton et on rentre se regarder 2 shrek en attendant le sommeil.

dsc00619.jpg

dsc00621.jpg

Toujours bloqué sur l'ordi!

dsc00623.jpg

Debout on va voir les poissons!

Le lendemain on se joint à un groupe pour rejoindre la réserve. On plonge autour d'une île. On fait deux sorties d'une heure avec une pause. Et là attention les yeux. Les coraux sont cette fois sur une grande parois verticale qui part de 1m50 jusqu’à plus profond que mes poumons me permettent de descendre. C'est magnifique. Les poissons sont un peu plus gros que d'habitude et Sophie nous repère un poisson scorpion!

dsc00625.jpg

dscn0136.jpg

images-1.jpg

images-1-1.jpg

C'est vraiment les coraux qui sont magnifiques. On retourne sur la cote, enchantés. Si l'occasion se représente en Malaisie on fera peut-être de la plongée.


dscn0149.jpg

Le village d'Amed


Kadek:
Age: 32 ans
Situation familiale: 3 sœurs . Mariée, deux enfants de 3 et 5 ans.
Travail: Gérant à temps partiel de l'auberge "Manis guest house" et employé dans un hôtel de luxe

dsc00513-2.jpg
Particularité: Kadek est un grand francophile. Il nous a accueillit dans son auberge avec un français excellent et un sourire jovial. Ses enfants se prénomment Nicolas et Carla. Devant notre étonnement il nous explique "j'aime bien "travailler plus pour gagner plus". Même si "le changement c'est maintenant"". Entendre ces slogans dans la bouche d'un villageois balinais a quelque chose de vraiment décalé, il nous a tout de suite été sympathique. C'est lui qui nous a invité à la fête des trois mois de sa nièce.


Wayan le jeune
Age: 30 ans
Situation familiale: marié, une fille de 3 mois. C'est le cousin de Kadek
Travail: Gérant du reggae bar d'Amed

dsc00589.jpg

Wayan est à gauche


Particularité: Wayan le jeune a probablement le sourire le plus contagieux du village. Toujours franchement content de nous croiser dans le village, il nous gratifie toujours de quelques mots de français qu'il parle assez bien. On ne sait pas si sa bonne humeur venait de la cérémonie ou s'il est toujours comme ça, mais c'est un sacrée personnage. Il a fait de son bar le lieu de vie nocturne de Amed.


Wayan l'ancien:
Age: la cinquantaine
Situation familiale: Marié avec un fils et une fille. Un des 19 oncles de Kadek et Wayan.
Travail: conducteur de taxi pour les hôtels

dsc00539.jpg
Particularité: Wayan était notre professeur de préparation de cochon. De la brochette, à l’emballage en passant par le boudin dans feuille de bananier, il nous a tout expliqué patiemment par des mîmes et ses bribes franco-anglaises: "Brrrochettes" et "Brrrochettes coco!". Pendant la préparation il nous indique "this my brother". Un peu plus tard "this my brother". Encore plus tard "this my brother". "You how many brothers?" "20." "20!" "yes, my father 2 wives".


Katuk:
Age: la cinquantaine aussi
Situation familiale: marié avec 2 fils et une fille. Frère de Wayan l'ancien, oncle de Wayan le jeune et Kadek.
Travail: pécheur

dsc00599.jpg

Particularité: Pendant la cérémonie nous avons préparé des brochettes avec Katuk. Des 4, c'est celui qui parle le moins anglais et pourtant il nous a très gentiment proposé d'aller pêcher le lendemain, à 5h du mat´!! Malheureusement pendant deux jours la mer sera trop mauvaise pour mettre le bateau à l'eau. C'est notre plus gros regret d'Indonésie. Il nous invitera deux fois à boire le café chez lui et voir son bateau.

Pendant notre séjour à Amed, nous avons donc eu la chance de rencontrer cette famille. Ouverts, curieux et voulant partager leur coutume, Kadek, Wayan le jeune, Wayan l'ancien et Katuk ont fait de ces quatre jours les meilleurs que nous avons passé à Bali: MATAT SUKSMA!

Commentaires (2)

1. Sev 11/07/2013

Les paysages sur et sous marins font plus rêver que le cochon à 3h du mat'... ;) Bisous à vous deux.

2. Evelien et Antonin 10/07/2013

Super l'Indonésie! Ca nous donne des idées...
Nous sommes maintenant à Shanghai dans une toute autre Chine.
Bonne continuation a vous deux!
Impatients d'avoir vos impressions de l'Inde!

Ajouter un commentaire